Réduire les effets psychologiques négatifs liés au confinement

La revue scientifique The Lancet a publié très récemment une revue documentaire sur ce sujet. Un petit résumé ci-dessous:

La plupart des études portant sur les impacts psychologiques liés au confinement mentionne des effets psychologiques négatifs: symptômes de stress post-traumatique, confusion, colère.

Parmi les facteurs de stress, on note la crainte de l’infection, la frustration, l’ennui, le manque d’informations, les pertes financières et la stigmatisation.

Certains chercheurs ont mis en évidence le caractère durable de ces effets.

Pour limiter les effets, les services de l’état auront intérêt à fournir des informations et explications les plus claires possibles, ainsi que le cas échéant des fournitures adéquates. Ils pourront mettre l’accent sur l’appel à l’altruisme et sur les avantages collectifs de ce choix de confinement.

Les personnes concernées par le confinement auront intérêt à lutter contre l’ennui et l’isolement, en communiquant avec famille et amis, en activant leur réseau social.

La totalité de l’article (en anglais) est disponible en cliquant sur ce lien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :